La Campanie constitue depuis le XVIIIe siècle une escale incontournable du Grand Tour. Le circuit culturel et romantique que suivaient les aristocrates britanniques, français et allemands les conduisait d'abord en Suisse, d'où ils descendaient vers ta plaine du Pô, puis partaient ensuite à la découverte de Florence, Rome et Naples avant de passer en Gréce. L'hôtellerie de qualité est née dans leur sillage. L'enseigne Relais & Châteaux incarne aujourd'hui cette tradition. « L'Hôtel Restaurant Don Alfonso 1890, il San Pietro et Il Caesar Augustus sont nos trois adresses de références eu Campanie, trois établissements raffinés où les propriétaires vous accueillent comme de vieux amis. Ce sont des points de départ fanpour explorer les côtes de Surrente et d’Amalfi. Capri n'est qu'à quelques encablures. Les clients français, qui s'intéressent beaucoup à l'histoire et à la culture, seront comblés grâce aux trésors archéologiques de la région », explique Julia Geffers, directrice Italia de Relais & Châteaux, qui ajoute que sa chaîne réalise plus de 400 inspections chaque année pour s'assurer de la qualité du service dans les hôtels et restaurants affiliés. « Au niveau mondial, nous connaissons un fort développement en Asie. En Halle, nous avons ouvert mi centre d'appels à Milan le premier juillet dernier. Nous tablons sur une hausse de 20 % des réservations. L'image du pays a souffert des problèmes qu'a connus la Campanie, mais les dégâts ne sont pas irréversibles », explique soulagée Julia Geffers.
L'infinie richesse du patrimoine architectural de la Campanie met à la disposition des hôteliers des bâtiments exceptionnels qui ne demandent qu'à être rénovés. L'Hôtel San Francesco del Monte loge par exemple dans un ancien monastère du XIVe siècle. « Nous surplombons la ville et la baie de Naples. Notre terrasse dite des Barbanti n'a pas d'équivalent pour un dìner, avec des vues impressionnantes jusqu'au Vésuve. La reconversion du bâtiment ne lui a pas. vraiment fuit perdre sa vocation, puisque nous sommes toujours un refuge pour les amants du calme et de la méditation, loin du tumulte. Nous avons préservé in intégralement lu réfectoire et le four à pain. Fresques et décoration d'origine dorme à l'établissement un cachet unique », assure Mario Pagliari, propriétaire de l'hôtel, qui affiche 5 étoiles bien méritées. Avec de telles qualités, tien d'étonnant à ce que la bonne société napolitaine vienne y célébrer mariages et baptêmes. « Nous restons un hôtel intimiste avec seulement 45 chambres. Avec le culte de l'histoire qui les caractérise, les Français sont toujours très impressionnés. Ici, sur les hauteurs de la ville, dans un cadre splendide, on oublie sans peine tous les problèmes du monde », reprend Mario Pagliari.